CONCERTS - AMADEUS

FR
NL
EN
Le récital du 8 juillet change d'équipe!
Aller au contenu

Menu principal :

Amadeus & Co et Ars Lyrica présentent

DU MOZART DANS L’AIR
Concerts gratuits d’œuvres pour ensemble à vent 

4 > 8 juillet 2016 à 16:00 au kiosque à musique du Parc de Bruxelles

Avec l’ensemble Venti Nuovi sous la direction de Christian Debauve

Au programme vous trouverez des extraits d’opéras de Mozart transcris pour octuor à vent par Johann Nepomuk Wendt (1745-1801), des œuvres pour instruments à vent de Luigi Cherubini (1760-1842) et de Gaetano Donizetti (1797-1848), ainsi que la “Gran Partita” K 361 pour 12 instruments à vent et contrebasse de Mozart.

Fêtez vos après-midis avec pique-nique et patrimoine en plein cœur de Bruxelles. Venez nombreux !

En partenariat avec la Ville de Bruxelles et le Conservatoire Royal de Bruxelles.
VENTI NUOVI
L’ensemble d’instruments à vent « Venti Nuovi » a été conçu tout récemment par Christian Debauve afin de promouvoir ce répertoire consacré aux « vents », souvent trop peu présenté en concert et donc mal connu du public. « Venti Nuovi » veut mettre en valeur les étudiants de nos Conservatoires et leur permettre de découvrir ces oeuvres, entourés de musiciens professionnels, majoritairement issus de la Musique Royale des Guides. 
LES ORCHESTRES D'HARMONIE, UNE MUSIQUE POPULAIRE
Une harmonie – ou orchestre d’harmonie – est un orchestre composé, pour l’essentiel, d’instruments à vent, bois et cuivres. La période classique avec Gossec, Haydn ou Mozart voit souvent les vents s’architecturer par deux (2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes). 

Un exemple musical ? La Sérénade KV 361 (1780), dite Gran Partita, est une œuvre de Mozart pour douze instruments à vent et contrebasse. Consacrée à l’origine au plein-air, cette « musique du soir » dépasse l’esprit simple du divertimento pour rejoindre celui de la symphonie. Cette musique est considérée par beaucoup comme l’un des chefs d’oeuvre du répertoire de musique de chambre des vents.

En Belgique, des formations d’élite, comme celle de la Musique Royale des Guides, ont depuis longtemps pour vocation la défense de la musique belge et surtout de la musique originale pour orchestre d’harmonie. L’histoire de cette phalange prestigieuse remonte à 1832 lorsque le Roi Léopold Ier demande au chef de musique Jean-Valentin Bender de constituer une musique militaire que sera attachée à L’Escorte Royale. Cette formation ne tarde pas à être citée parmi les meilleures du monde. Rang qu’elle garde fièrement jusqu’à nos jours.

Au dernier compte, Wikipedia affiche 91 formations sur sa liste des orchestres d’harmonie belges.
LE KIOSQUE À MUSIQUE (1841)
Chacun de ses douze côtés affiche fièrement le nom d’un grand compositeur parmi lesquels Beethoven, Cherubini, Donizetti et Grétry. Mais encore plus haut, sur la bordure du toit, on découvre douze autres dont Bellini, Haydn, Rossini et notre cher Mozart évidemment ! 

Construit en fonte ornée, le kiosque à musique du parc de Bruxelles est un témoin de l’architecture éclectique en Belgique. Figurant parmi les premiers kiosques en métal, il fut signé en 1841 par l'architecte Jean-Pierre Cluysenaar, auteur également des galeries royales Saint-Hubert, du Conservatoire royal de musique et de l’aménagement de la place des Panoramas.


Originalement érigé au milieu du rond-point qui fait face au Parlement mais déplacé peu après dans un massif plus à l’intérieur du parc, ce kiosque sera pendant plus d’un siècle un haut lieu de la musique d’harmonie. Victime des outrages du temps, il a fait avec l’entièreté du parc l’objet d’une campagne de restauration en profondeur qui s’est achevée en 2001. 

Continuons ensemble à redorer le blason de ce bijou du patrimoine bruxellois. Aidez-nous à y faire résonner la musique de Mozart et ses pairs.

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu